Préserver l’environnement tout en assurant le confort de l’habitat, voilà l’objectif de la démarche Haute Qualité Environnementale, mise en place par l’association HQE qui regroupe les principaux acteurs du monde du bâtiment.

Une association reconnue d’intérêt public

Depuis 1996, l’association HQE regroupe les spécialistes du bâtiment. Élus, services territoriaux, architectes et ingénieurs, scientifiques, industriels et entrepreneurs… y échangent pour réfléchir aux évolutions du secteur. Leur objectif ? Trouver des solutions techniques efficaces, tant en termes de qualité et de confort de l’habitat que de préservation de l’environnement. De leur réflexion, est né le concept de la démarche HQE qui a mis en place des indicateurs de performance et 14 cibles à atteindre.

Equipe d'architectes Gettyimages©Kristian-Sekulic
Equipe d’architectes Gettyimages©Kristian-Sekulic

D’abord méthode, la démarche HQE se double aujourd’hui d’un principe d’évaluation : une certification AFNOR a ainsi été mise en place, concernant à la fois les bâtiments neufs et existants. La démarche compte donc aujourd’hui trois volets : un SME (Système de Management Environnemental) qui invite le maître d’ouvrage à fixer des objectifs très précis pour le projet et à indiquer l’émission de chaque intervenant; des indicateurs de performance; et 14 cibles.

Espace hotelier Fotolia©Slavun
Espace hotelier Fotolia©Slavun

Autant d’éléments présentés avec force détails dans trois documents normatifs : les normes NF P01 020-1 et XP P01-020-3, et le guide d’application P 01 030.

14 cibles à atteindre

Réparties dans quatre grandes catégories, ces cibles constituent à la fois un guide et un objectif pour le maître d’oeuvre. Les respecter, c’est s’assurer que l’on a conçu un projet à l’impact limité sur le milieu naturel et à l’environnement intérieur agréable.

L’éco-construction

1. Relations des bâtiments avec leur environnement immédiat : l’objectif est de prendre en compte les spécificités du site où est bâtie la construction (climat, constructions alentours, équipements collectifs) pour assurer un aménagement harmonieux, tout en préservant les écosystèmes et la biodiversité.

2. Choix intégré des procédés et produits de construction : le principe est de bâtir une maison durable, en réfléchissant dès sa conception aux évolutions futures de l’habitation et en choisissant des procédés et matériaux limitant la consommation d’énergie.

3. Chantier à faibles nuisances : pendant la construction, le maître d’oeuvre se doit de respecter des règles précises. Les nuisances de tout type (sonores, pollution, consommation de ressources) doivent être limitées au maximum et les déchets générés recyclés autant que possible.

L’éco-gestion

4. Gestion de l’énergie : dès la conception, on cherche à réduire les besoins énergétiques du bâtiment, en privilégiant le recours aux énergies renouvelables.

5. Gestion de l’eau : l’objectif est de réduire la consommation d’eau potable, en mettant en place des équipements performants et des systèmes de surveillance des réseaux. Et si cela est possible, on cherchera à récupérer les eaux pluviales pour assurer l’alimentation des toilettes, d’un lave-linge ou du système d’arrosage du jardin.

6. Gestion des déchets d’activité : la construction prend en compte l’optimisation du tri sélectif. Cuisines et locaux techniques doivent donc être configurés pour simplifier ce tri, tandis que le transit des déchets entre les lieux de stockage et de ramassage doit être prévu.

7. Gestion de l’entretien et de la maintenance : de même, la conception du bâtiment intègre maintenance et nettoyage, pour des opérations facilitées et un impact minimum sur l’environnement.

Le confort

8. Le confort hygrothermique : l’objectif est ici d’assurer un confort thermique optimal, pour avoir ni trop chaud ni trop froid quelle que soit la saison, en portant un soin particulier à l’isolation du bâtiment.

9. Le confort acoustique : la conception intègre des éléments visant à protéger les habitants des nuisances sonores, venues de l’extérieur comme de l’intérieur.

10. Le confort visuel : le bâtiment privilégie les éclairages naturels, la taille de ouvertures étant calibrée en conséquence. L’éclairage artificiel ne doit constituer qu’un appoint.

11. Le confort olfactif : la ventilation doit être efficace et assurer une bonne distribution de l’air neuf, les sources d’odeurs désagréables étant limitées au maximum.

La santé

12. La qualité sanitaire des espaces : les ondes électromagnétiques sont limitées, afin de maîtriser les risques sur la santé.

13. La qualité sanitaire de l’air : les matériaux mis en oeuvre pour la construction ne contiennent pas de produits polluants et la ventilation est correctement dimensionnée.

14. La qualité sanitaire de l’eau : le réseau de distribution d’eau est protégé d’éventuelles pollutions, par la stricte séparation des réseaux d’eau potable et d’eau non potable.

Vers une 15ème cible ?

Même si elle ne fait pas encore partie du référentiel HQE, une 15ème cible semble revêtir une importance accrue ces dernières années. Elle concerne la biodiversité, l’objectif étant que le choix d’implantation soit opéré après une réflexion sur l’impact du bâtiment à construire sur son environnement immédiat.

Comment obtenir la certification ?

Pour obtenir la certification HQE, remise par l’AFNOR notamment, il faut viser juste ! C’est-à-dire réussir à atteindre un certain nombre de cibles :

  • 7 cibles au niveau de base
  • 4 cibles au niveau performant
  • 3 cibles au niveau très performant.

A retenir !

  • La démarche HQE compte 14 cibles.
  • L’objectif, en les respectant, est de concilier confort d’usage et respect de l’environnement.

Pour en savoir plus …

Environnement

ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie)
27, rue Louis Vicat – 75015 Paris
Tél. : 01 47 65 20 00 – N° Azur : 0 810 060 050
www.ademe.fr

ASSOCIATION HQE (Association pour la Haute Qualité Environnementale)
4, avenue du Recteur Poincaré – 75016 Paris
Tél. : 01 40 47 02 82
www.assohqe.org

Organismes

EFFINERGIE Tour Europa
101, allée de Délos – 34000 Montpellier
Tél. : 04 67 83 94 01
www.effinergie.org

FFB (Fédération Française du Bâtiment)
33, avenue Kléber – 75784 Paris Cedex 16
Tél. : 01 40 69 51 00
www.ffbatiment.fr

Habitat

ANAH (Agence Nationale de l’Habitat)
8, avenue de l’Opéra – 75001 Paris
N° Indigo : 0 820 15 15 15
www.anah.fr

Certification

AFNOR (Association Française de Normalisation)
11, rue Francis de Pressensé – 93571 La Plaine Saint-Denis Cedex
Tél. : 01 41 62 80 00
www.afnor.org

CEQUAMI (Certification Qualité en Maisons Individuelles)
4, avenue du Recteur Poincaré – 75016 Paris
Tél. : 0 810 01 01 25
www.mamaisoncertifiee.com

QUALIBAT (Organisme de Qualification et de Certification des Entreprises du Bâtiment)
55, avenue Kléber – 75784 Paris Cedex 16
Tél. : 01 47 04 26 01
www.qualibat.com